2 octobre 2022

Cinq métiers pour travailler avec les oiseaux

Vous êtes passionné par les oiseaux au point de ne pouvoir vous passer de leur présence à vos côtés ? Vous voulez vivre pleinement votre passion des volatiles et dédier votre vie à leur protection ? Si vous voulez consacrer votre temps libre, mais aussi votre vie professionnelle à la faune aviaire, cet article devrait vous intéresser. 

Nous vous présentons cinq métiers qui vous permettront de travailler avec les oiseaux et vivre votre passion à 100% : vétérinaire, ASV, soigneur animalier, fauconnier et guide naturaliste. Car comme l’a dit Confucius : “Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie”. Nous vous souhaitons une bonne lecture !

Vétérinaire

Les vétérinaires travaillent souvent comme praticiens en clinique. Lorsqu’ils occupent ce poste, ils soignent principalement des animaux de compagnie et notamment ceux d’espèces domestiques : chiens, chats, lapins,… Toutefois, un nombre grandissant de particuliers se passionnent pour les oiseaux exotiques. Les perroquets, les perruches et autres mainates fréquentent de plus en plus souvent les salles d’attente. Ainsi, les compétences des vétérinaires évoluent en même temps que les animaux de compagnie se diversifient.

veterinaire-travailler-avec-les-oiseaux

Si vous souhaitez soigner des oiseaux malades, le métier de vétérinaire vous permettra d’ausculter, parfois opérer et bien souvent de remettre sur pattes vos patients à plumes. Vous pouvez aussi choisir de vous spécialiser en oiseaux, comme l’ont fait plusieurs vétérinaires en France et en Belgique. Ces spécialistes de la santé aviaire sont amenés à travailler avec les centres de soins qui récupèrent des oiseaux blessés et notamment des rapaces et des oiseaux marins.

Pour devenir vétérinaire, vous devez vous orienter vers des études longues. En France, pour intégrer une école vétérinaire, il est nécessaire de passer par une classe préparatoire. Puis de passer un concours afin d’entrer dans l’une des facultés vétérinaires. Mais dans d’autres pays européens, comme en Belgique ou en Espagne, le processus est moins sélectif. Toutefois, quelle que soit leur école ou leur université, les vétérinaires sont jugés sur leur capacité à soigner les animaux qui leur sont confiés.

Auxiliaire spécialisé vétérinaire

L’ASV est un peu l’équivalent de l’aide soignant et de l’infirmier pour les animaux. Il passe une grande partie de son temps à s’occuper d’animaux blessés ou malades. Sauf exception, l’auxiliaire spécialisé vétérinaire travaille dans une clinique vétérinaire. 

Les ASV sont des femmes et des hommes qui assistent le vétérinaire dans son travail. Bien qu’ils ne soient pas autorisés à réaliser des actes chirurgicaux et à prescrire des médicaments, les ASV ont des responsabilités importantes. Voici leurs principales activités :

  • Gérer l’agenda des vétérinaires
  • Accueillir les animaux et leurs maîtres
  • Apporter des conseils sur l’alimentation des animaux
  • Aider durant les interventions chirurgicales
  • Administrer les médicaments prescrits
  • Surveiller les animaux durant leur convalescence

Il existe plusieurs écoles qui forment au métier d’ASV. Certaines formations sont reconnues par l’État et d’autres ne le sont pas. Afin d’intégrer au plus vite la profession, il est préférable de suivre une formation qui prépare à un titre professionnel. 

Soigneur animalier

Le soigneur animalier peut travailler dans un parc animalier, un élevage, un chenil ou un centre de soins pour les animaux sauvages. Il est très polyvalent et acquiert avec l’expérience de nombreuses compétences. Son métier consiste à s’occuper de l’élevage et plus précisément à :

  • Préparer des rations alimentaires
  • Distribuer les aliments aux pensionnaires
  • Nettoyer les installations
  • Surveiller l’état sanitaire des animaux

Le métier de soigneur animalier évolue en même temps que les établissements zoologiques. Le bien-être animal est maintenant au centre des préoccupations des professionnels des zoos et autres refuges.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le soigneur animalier ne soigne pas les animaux malades. Cette mission est celle du vétérinaire. Mais il lui arrive d’aider ce dernier, lorsqu’il doit intervenir dans le parc animalier.

Si vous souhaitez devenir soigneur animalier, il est préférable de suivre une formation dans une école ou un centre de formation spécialisé. Pour trouver un cursus en présentiel ou une formation à distance, consultez la page des écoles de soigneur animalier

Fauconnier

Le fauconnier est un dresseur spécialisé dans les oiseaux de proie et plus particulièrement les rapaces. En plus d’avoir les compétences d’un soigneur animalier et d’être capable d’élever des oiseaux, il est expert en dressage. Ses connaissances en comportement animal lui permettent de créer un lien étroit avec ses oiseaux.

Le fauconnier peut travailler dans un parc animalier ou une volerie de rapaces. Il s’occupe alors de préparer les oiseaux et d’animer des spectacles de vol libre. Il présente au public les spécificités de ces animaux et contribue ainsi à faire changer les mentalités.

Le fauconnier peut aussi travailler comme effaroucheur. Ses rapaces et lui se rendent sur les pistes des aéroports civils et militaires, pour effrayer les oiseaux qui s’y trouvent. Car les avions qui entreraient en collision avec des passereaux pourraient s’écraser.

Guide naturaliste

Si la vue d’un oiseau en cage vous rend triste et que vous ne souhaitez pas travailler comme soigneur animalier ou fauconnier, peut-être êtes vous fait pour le métier de guide naturaliste. Ce médiateur fait découvrir aux visiteurs des réserves naturelles la richesse de la flore et de la faune. Il facilite l’observation d’espèces animales discrètes et peu connues. Sans lui, on passerait à côté de merveilles, sans s’en apercevoir.

Si vous souhaitez devenir guide naturaliste, vous devez suivre un cursus universitaire en biologie et en écologie : une licence puis un master. Il est possible de suivre sa formation en présentiel, mais aussi à distance. Pour ceux qui préfèrent intégrer une formation courte, le BTSA Gestion et Protection de Nature vous prépare – après un baccalauréat et en deux années – aux métiers de la biodiversité.

Pour résumer… quand on veut travailler avec les oiseaux

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est possible d’occuper un emploi pour s’occuper d’oiseaux. Toutefois, il faut préciser que le nombre des postes à pourvoir est assez faible et qu’il faut être patient avant de trouver le job parfait. Ainsi, travailler avec les oiseaux peut être considéré comme un luxe.

Pour faciliter votre recherche d’emploi, il est préférable de passer par une formation dans une école de soigneur animalier, une formation d’ASV ou bien passer par un cursus universitaire. Car de nos jours, peu d’employeurs acceptent les candidats non qualifiés. Si c’est votre cas, rassurez-vous, vous pouvez trouver des formations à distance et acquérir – quel que soit votre âge et votre situation personnelle – de nouvelles connaissances.

Nous vous remercions pour votre lecture. Nous espérons que cet article vous aura intéressé. Si c’est le cas et afin d’en faire profiter le plus de personnes possible, partagez-le sur les réseaux sociaux. Merci et à bientôt.

Florianne

Journaliste animalière, je suis fondatrice et collaboratrice principale du site les-nichoirs.fr

Voir tous les articles de Florianne →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.